dimanche 6 janvier 2013

Attraction Céleste

De Virginie Goevelinger :

Quatrième de couvreture :

Abigaëlle O’Donnel porte sur ses épaules un lourd secret. Elle peut voir le passé, le présent et le futur des personnes qui l’entourent, mais elle peut également capter leurs sentiments. Si, elle a ce pouvoir, c’est parce que son don découle d’un plus lourd secret, que ses parents adoptifs lui cachent depuis sa naissance. Abi est l’enfant de l’archange Mickael et elle est elle-même un ange. Les anges déchus du Cercle de Thulé sont à sa recherche. Ils veulent se servir d’Abi comme sacrifice pour ouvrir la porte de l’Enfer et ainsi libérer Lucifer. Abi ne se doutant de rien, continue de vivre tranquillement sa vie de lycéenne. Elle ne sait pas qu’un garçon au visage d’ange va bouleverser sa vie à jamais…

L'auteur parle d'elle : 

Je suis une dévoreuse de livres depuis seulement 10 ans originaire d'une petite ville appelée Dormans. J'ai commencé sur le tard avec "Le Seigneur des anneaux" et "Harry Potter", mais depuis je me suis rattrapée avec environ 3 livres par mois au plus fort de mes lectures.  Je n'ai pas fait d'études littéraire, je suis assistante en aménagement urbain, qui a voulu écrire son rêve. C'est mon premier roman et je l'ai envoyé à des maisons d'éditions pour voir ce qu'il valait.

Mon avis :

Sélectionné au concours du coup de cœur 2013, puis retiré pour cause d’exemplaires non-édités, la participation de ce roman était plus qu’incertaine…
Mais c’est sans compter la gentillesse de l’auteur, qui, à ses frais, nous a envoyé plusieurs exemplaires de son manuscrit, non corrigé.
A noter la petite touche personnelle, un marque-page qui m’était destinée, Accompagné  d’un petit mot à mon attention.

Parlons couverture :

C’est l’un de ses points forts ! Je me souviens l’avoir sélectionné en grande partie pour cette image. D’une couleur assez sombre, l’aile blanche de Gabriel (car cela ne peut-être que lui) ressort parfaitement et ne peux qu’attirer notre attention.

Parlons contenu :

Etant l’une des premières à rendre mon billet pour ce concours, je me suis sentie en difficulté…  Qu’allais-je bien pouvoir dire…

Même si la consigne était de ne pas tenir compte  des fautes, ni de la tournure de certaines phrases, j’ai eu tout de même un peu de mal à m’y faire. Cela m’a demandé plus d’effort de concentration, et je le regrette car je suis passée, sans doute, à côté de l’histoire, dès les premières pages.
Je ne me permettrais pas de juger cette lacune, étant moi-même une professionnelle de la faute en tout genre !

Mon objectif était de rester positive dans ma lecture, et malheureusement, je me demandais plus comment ne pas descendre tout ce travail, tout en restant honnête avec le peu de sensation que ma faite ressentir cette histoire.

Abigaëlle, est une jeune fille ordinaire, entourée d’amies débordantes de vie. Pourtant, la demoiselle cache un secret. Des pouvoirs. Et alors qu’elle arrive à ressentir chaque émotion de son entourage, les pensées du nouveau de la classe sont totalement inviolables.
Qui peut bien être Gabriel, cet adolescent mystérieux, au regard envoutant ?

Voilà, comment tout commence, et… comment tout fini. Car l’un des points négatif de cette histoire, c’est qu’il ne se passe absolument rien. Alors que nous évoluons dans la vie quotidienne d’Abi, aucun retournement de situation (à part deux gros chiens qui apparaissent subitement au milieu de l’histoire, et qui veulent la tuée, on ne sait pas pourquoi…), aucune explication ou détails sur certains évènements qui surviennent un peu comme un cheveu sur la soupe. Les personnages (pour quelques-uns) sont survolés, les émotions sont parfois exacerbées et cela en devient même agaçant…
Bref, les idées sont là, mais elles ne sont pas abouties, tout est brouillon et seul, peut-être (parce que là encore, je n’ai pas été si emballée que ça), les quelques dernières pages nous dévoilent un brin d’action. J’ai eu le sentiment, qu’enfin, un évènement important ce passait, une matière à travailler, un instant que l’on attend dès les premières pages. Une action qui aurait donné une certaine dynamique à un livre, qui n’en a pas…

Pour tout de même conclure sur une note plus positive, je pense que ce livre conviendra parfaitement à de jeunes adolescentes, qui ne rechigneront pas (comme moi) sur certains détails. 

6 commentaires:

  1. Hmmm j'hésitais à mettre ce roman dans ma WL mais je vais m'abstenir du coup ^^

    RépondreSupprimer
  2. j'ai eu la même sensation, que l'histoire ne commençait qu'à la fin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut-être qu'il faudrait le lire en commençant par la fin finalement :D

      Supprimer
  3. Je suis en train de le lire et c'est laborieux...
    Je le trouve très mal écrit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui du coup c'est difficile de rentrer dedans... mais il faut le rappeler, ce n'est pas la version corrigée...

      Supprimer