mercredi 6 septembre 2017

La passe-miroir


Tome 1 : Les fiancés de l'hiver
Auteur : Christelle Dabos
Genre : Jeunesse Fantasy
Edition : Gallimard
567 pages
Prix :
Synopsis :
Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.



Mon avis :

Dès sa sortie, j'ai eu l'envie de me le procurer. Comment ne pas succomber à cette sublime couverture ! Une ville suspendue dans le ciel... Cela prête à l'imagination. Avant même de l'avoir saisit, je savais qu'il me procurerait la part d'aventure et d'intrigue nécessaire à tout bon livre de Fantasy. 
Et les critiques sur ce premier tome confirmaient mon envie de le dévorer. Mais, parce que j'avais beaucoup d'autres romans en attentes, j'ai patienté...

Le second tome est sortie, et là, je n'ai pu résisté, vaincue par ma curiosité.

Dès le départ, j'ai été convaincu que cette petite héroïne allait nous promettre bien des péripéties ! J'aime son côté bibliothécaire, son don est vraiment incroyable, j'ai beaucoup aimé cette idée, de pouvoir lire dans le passé d'un objet, jusqu'à sa création. Cela va d'ailleurs, l'aider dans bons nombres de situations... Et l'idée de passer à travers les miroirs, comme une arche entre deux mondes, m'a totalement acquise à sa cause. 

Alors, que son petit monde est parfaitement construit, Ophélie va voir sa vie basculer de la plus cruelle des façons. Promise à un homme taciturne et sans charme, venant du clan des Dragons et d'un pays ou l'hiver règne en maître, la voilà partie, en abandonnant toute sa vie derrière elle. Sa famille, ses projets de carrière, tout s'envole en une seconde. Même si la jeune fille doute que ces fiançailles soient une bonne nouvelle, son voyage vers cette contrée rude et glaciale, va se révéler surprenante. 

J'ai d'ailleurs été moins même agréablement surprise. Alors que je m'attendais à lire un livre de Fantasy dans les règles de l'art, je me suis retrouvée dans des complots, intrigues et meurtres à la cour... Elle qui pensait être accueilli et reconnue comme la futur femme de Thorn, ses illusions tombent vite à l'eau. La voilà face à un peuple qui voue sa vie à l'apparence et aux excès.
J'ai vraiment aimé cet atmosphère glaçante ; cette famille qui n'en a que le nom ; cette ville si folle, construite suivant la classe sociale ; ces personnages si horripilants, et déroutants. 

Le couple, si l'on peut l'appeler comme cela, Thorn/Ophélie, est au départ assez insipide... je me doutais bien qu'ils nous promettaient une histoire, mais, le caractère taciturne de Thorn, nous laisse sur notre faim. Et même si j'en sais un peu plus maintenant sur sa façon de penser, j'ai à la fin de ma lecture, beaucoup d’interrogation à son sujet. Ce qui n'est pas plus mal et sert à ma curiosité.

Un premier tome, vraiment excellent qui prête à une suite dans les plus brefs délais. 


Ma note : 17/20

~~~


Tome 2 : Les disparus du Clairedelune
Auteur : Christelle Dabos
Genre : Jeunesse Fantasy
Edition : Gallimard
550 pages
Prix : 19 euros
Synopsis :
Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.


Mon avis :

Quel plaisir de pouvoir retrouver Ophélie, dans ce second opus, qu'il me tardait de découvrir. Il faut dire que le premier tome ne m'avait pas laissé indifférente, j'avais pris énormément de plaisir à découvrir ce monde divisé et cette Citacielle énigmatique. 
Comme tout bon roman, la lecture de cette suite ne s'est pas faite priée, et c'est donc toute excitée que je me lançais.

Ophélie, par un malheureux hasard, attire l'attention de l'esprit de famille de la pire des manière qui soit, pour une affreuse timide comme elle. Devenir Vice-conteuse, en racontant des histoires, sur scène, face à un public haineux et dédaigneux... La pauvre liseuse n'a pas le choix, et ne peut compter sur son fiancé qu'elle ne voit que par intermittence. 
Les jalousies, les rivalités et les complots ainsi que les railleries, deviennent son quotidien. Rajoutez à cela, des lettres de menaces, vierge de toute trace, rendant impossible toute lecture pour pouvoir dénoncer son auteur. 
Mais lorsque les premiers disparus au Clairdelune surviennent, Ophélie se voit contrainte d'enquêter.

Bien que ce soit encore un gros paver, je n'ai pas vu le temps passer. Je n'ai pas eu un seul moment de répit et pour mon plus grand bonheur, la Citacielle nous délivre encore quelques mystérieux endroits. 

Dans ce roman, nous en apprenons plus sur certains personnages, comme la mère Hildegarde et Archibalde, pour mon plus grand bonheur. Mais celui qui m'attire toujours autant, à lui aussi sa part de révélation. 
Thorn et ses secrets, Thorn et son passé. Dans ce second tome, une part de son enfance nous est révélé, et bien que je sois encore un peu insatisfaite, ces moments d'abandon mon ravis ! 
Bien qu'il soit très réservé, j'ai toujours la sensation d'un homme passionné, qui ne sert qu'a défendre les siens, et surtout Ophélie, bien qu'elle ne s'en rende pas vraiment compte. Il intervient toujours dans les moments où elle se trouve en difficulté, et est souvent exaspéré par sa maladresse et sa manie de se mettre dans des situations inextricables, parce qu'il a peur pour elle. J'adore ces manières à la fois rustre et princière. C'est un personnage parfait pour notre héroïne, qui aurait plutôt tendance à foncer tête baisser. 
Un très bon duo.

Bien que j'aime les descriptions de la Citacielle, et toute sa mécanique, j'ai aussi beaucoup apprécié sortir de cet atmosphère mesquine et tortueuse. 
On part un peu explorer les horizons et ce Pôle est assez spectaculaire ! Quel imagination ! Ce paysage sers parfaitement l'histoire, et apporte d'autres interrogations. Certaines nous sont d'ailleurs dévoilées en fin de livre, et j'ai vraiment très envie de découvrir la suite ! Dans le prochain tome, j'aimerai désormais pouvoir explorer les autres pôles... je suis certaines dit découvrir bons nombres de secrets...

Ce fut encore une belle lecture qui me donne envie d'aller plus loin.


Ma note : 18/20

6 commentaires:

  1. Ah je suis contente que tu l'aies apprécié... puisque moi aussi je l'ai beaucoup aimé ! Allez, fonce sur le tome 2 ! Le troisième est pour bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai beaucoup aimé. Mais j'hésite à lire la suite pour le moment... j'aurais peur d'être frustrée de ne pas avoir le tome 3 sous les mains...

      Supprimer
  2. Malgré tous les avis positifs que j'y lis, je reste encore sous mes garde pour ce dernier. Les couvertures ne m'attirent vraiment pas, ce qui me freine dans mon envie d'aller de l'avant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une lecture très divertissante. Mais je peux comprendre tes doutes. J'espère que tu trouveras tout de même cette envie qui te fait défaut aujourd'hui.

      Supprimer
  3. Il faut vraiment que je le lise ce bouquin ! Je l'ai déjà pris au boulot cet hiver mais je l'ai ramené, je ne me suis pas sentie attirée sur le moment. Il faut que je trouve LE bon moment pour le lire et ce n'était pas encore cet hiver ^^ Mais tu réveilles mon envie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. génial ! J'ai eu ce même sentiment. Ce n'était pas encore le moment, à croire que ce livre nous inspire cette émotion :D
      Mais je suis contente de l'avoir enfin découvert, et j'espère que la suite est à la hauteur du premier tome. Mais là aussi, je sens que ce n'est pas encore le bon moment...

      Supprimer