mercredi 21 février 2018

Guerres du monde émergé


Auteur : Licia Troisi
Genre : Fantasy Jeunesse
Edition : Pocket Junior
671 pages
Prix : 8.20
Synopsis :
Quarante ans ont passé depuis la défaite du Tyran. Pourtant ses adorateurs n'ont pas disparu : la Guilde - la secte des Assassins - continue d'agir en son nom... A 17 ans à peine, Doubhée est une voleuse redoutable de la Terre du Soleil. Hantée par son passé de tueuse, elle a toujours fui la secte. Mais les Assassins ont déjà décidé de son sort... et lui lancent une malédiction. Pour sauver sa vie, Doubhée doit retrouver celui qui l'a piégée. Même si pour cela elle doit rejoindre la Guilde...




Mon avis :

J'ai longtemps attendu avant de reprendre ma lecture du Monde émergé. La dernière saga lu, m'avait tellement conquise, que j'avais un peu de mal à laisser ces personnages si cher à mon cœur.
Il est étrange de dire cela, je le sais bien, mais quand on lit un roman, pour ma part, on s'implique totalement dans l'histoire.
C'est pourquoi il m'a fallu le temps d'oublier un peu cette "emprise", pour pouvoir me consacré pleinement à ces nouvelles têtes.

Et encore une fois je suis totalement acquise à la cause de cette nouvelle héroïne et par la plume de l'auteur.

Quelques années on passé depuis la chute du Tyran, mais la folie de ses adorateurs, elle, ne s'est pas éteinte. Les partisans, ces assassins qui vouent un culte fanatique à cette secte, sont de plus en plus nombreux, et leur meneur n'a qu'une idée en tête, retrouver la grandeur d’en-temps. Son objectif est claire et précis, et s'il peut ramener à sa cause les enfants de la mort pour en faire de parfait assassins, il n'a aucune limite. Et pourquoi ne pas commencer par l'apprenti du traître... Doubhée. Jeune voleuse solitaire, l'une des enfants de la mort, qui ne cesse de fuir cette guilde bien trop dangereuse, au dire de son ancien maître. 

Dans ce premier tome, j'ai particulièrement apprécié les flash-backs. Le passé de la jeune fille, le moment où sa vie bascule de l'innocence à la tragédie. Ces retours dans le passé nous amènent à comprendre la voleuse qu'elle est aujourd'hui, nous observons son évolution, sa transformation, ses échecs, ses faiblesses, ses rencontres, sa peine et sa joie, ainsi que la rencontre avec son maître... On comprend également pourquoi la Guilde souhaite l'avoir en son pouvoir.
J'ai trouvé que ces parties allégeais un peu plus l'histoire chaotique de la Voleuse, bien que son enfance ne soit vraiment pas rose...

C'est une Fantasy comme je les apprécie.

On avance pas à pas dans cette aventure, l'auteur prend son temps pour construire son histoire. les détails sont nombreux ; l'intrigue très captivante et intéressante ; les personnages sont attachants, charismatiques ou totalement fou, tout est réuni pour me rendre accroc à cette nouvelle trilogie. 

Je n'ai qu'une envie, pourvoir lire la suite ! 


Ma note : 17/20

~~~



Auteur : Licia Troisi
Genre : Fantasy Jeunesse
Edition : Pocket Junior
552 pages
Prix : 8 euros
Synopsis :
En déjouant la malédiction qui pèse sur elle, Doubhée a découvert le plan machiavélique de la secte des Assassins : restaurer le règne d'Aster le Tyran. Accompagnée du magicien Lonerin, la guerrière part retrouver Sennar, disparu du Monde Émergé depuis plus de quarante ans. Avant cela les deux jeunes gens devront affronter le plus terrible des ennemis : Rekla, la Gardienne des Poisons, qui ne pardonne pas à Doubhée de s'être enfuie en trompant sa vigilance...




Mon avis :

J'avais laissé Doubhée avec quelques réticences, souhaitant connaitre la suite, et c'est un grand plaisir que de la retrouver.
Mais les débuts ont été un peu chaotique pour moi. J'ai eu la sensation de ne pas avancer et ce fut compliqué de rentrer dans l'histoire.

Il faut savoir que Doubhée et Lonerin ont pour mission de retrouver Sennar, l'un des plus grand magicien de ce monde, et grand héro des chroniques du monde émergé. J'étais d'ailleurs ravis de le revoir, et bien qu'il est beaucoup changé, la nostalgie de la saga précédente à refais surface. Sans Nihal qui me manque cruellement... 
Mais avant de pouvoir à nouveau entendre parler de lui, Doubhée et son compagnon ont du traverser bons nombres d'épreuves, et surtout marcher un long moment... Au final, cette grande traversée a été assez soporifique, et j'ai eu un peu de mal à rentrer dans cette nouvelle quête.

Forte heureusement, ce passage n'est qu'un petit quart du livre, et la suite est des plus palpitantes.
Plusieurs personnages entre en scène, et j'ai particulièrement apprécié deux d'entre eux.
San, le petit-fils de Sennar, qui m'a l'air incroyable, et qui, je l'espère aura une place importante dans le dernier tome, et Learco, le fils de Dohor, un homme qui ne veut surtout pas ressembler à son père (ce qui est une très bonne chose). Tourmenté par cet avenir qu'il ne veut pas et cette guerre qu'il ne souhaite pas. J'ai vraiment hâte d'en savoir plus sur lui, et sur son devenir...

Pour moi, ce tome est un peu une transition, pour amorcer un final qui promet d'être assez turbulent. 
Chaque personnage me plait, et bien que la relation entre Doubhée et Lonerin ne met pas apporté grand chose, j'ai espoir que la jeune fille arrive à accepter que quelqu'un l'aime... Mais pas Lonerin... peut-être un autre...

Toujours est-il que j'ai énormément aimé les passages d'Ido et San. J'ai adoré pouvoir replonger dans le passé du Gnome, et ce sentiment un peu nostalgique m'a fait tiré quelques petites larmes. 
La relation de confiance entre San et lui est très touchante et j'ai espoir, pour la suite, quelle se développe un peu plus. 

Ce fut une lecture (bien qu'elle est commencé difficilement) très agréable. Et je ne peux m'empêcher de lire la suite dans la foulée. en espérant un destin moins tragique pour chacun de mes personnages chouchou... Nous verrons bien.

Ma note : 16.5/20

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Ça l'est ! C'est une très bonne fantasy jeunesse et j'ai hâte de lire la suite.

      Supprimer
  2. J'avoue que je me suis arrêtée au deuxième tome de cette seconde trilogie, je ne sais pas, il y a quelque chose qui m'a déplu :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A oui ? Et bien je verrais alors si cela me fait comme toi.

      Supprimer