samedi 9 septembre 2017

L'adoption


Tome 1 : Qinaya
Auteur : Zidrou et Monin
Genre : Bande Dessiner 
Edition : Grand Angle
66 pages 
Prix : 14.90
Synopsis :
Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.



Mon avis :

J'ai succombé. Parfois j'aime déambuler dans le rayon BD. Cela ne m'arrive pas souvent, car je suis assez difficile en ce qui concerne le dessin d'une bande dessiner. J'apprécie le réalisme d'un trait, à sa grossièreté. Je dirais même que je préfère le dessin à l'histoire, bien que souvent et forte heureusement pour moi, ils vont de paire. 

C'est pourquoi je n'ai pas pu résisté à cette album en deux volumes. J'ai vraiment aimé la finesse des traits, les couleurs et l’esthétique de l’ensemble. 
Je découvre Arno Monin, et je suis agréablement surprise par son talent. C'est un dessinateur qui mérite d'être reconnu.

Concernant l'histoire, j'ai été touché par ce duo grand-père/petite-fille. Pourtant, les débuts n'étaient pas très engageant.

Gabriel est un grand-père en devenir, sa vie va changer sous les traits d'une enfant de quatre ans, Quinaya. Une orpheline privée de ses parents suite à un tremblement de terre dans son pays d’origine, le Pérou. Adoptée par cette famille française dont elle ne connait pas la langue, Quinaya va devoir s'adapter comme elle le peut.
Après des débuts difficiles, ce duo atypique va peu à peu s'apprivoiser, pour ne plus se quitter. Une complicité attendrissante se créait et l'idée d'être grand-père ne déplais plus à ce vieux homme usé par le temps. 
Comment expliquer mon attachement certains pour ces deux personnages... Que ce soit cette petite de 4 ans, si adorable ou ce grand-père bougon si craquant. Les deux sont si attendrissants qu'on ne peut que succomber à ce lien affectif.
On comprend vite que Quinaya ne peut que le rallier à sa cause,  avec ses grands yeux noirs, et cet air fragile, Gabriel ne peut l'ignorer longtemps, même si par principe, il choisi, pour un temps, de ne pas s'occuper d'elle. Forte heureusement son entourage n'a pas le même avis que lui...

Malheureusement pour moi, je ne m'étais pas procurer le volume 2 avant d'entamer ma lecture et me voilà confrontée à une dure réalité : Patienter... 
Vous comprendrez par cette dernière remarque, mon attachement à cette petite série adorable. Bien que le sujet de l'adoption et de l'immersion ne soit pas évidente à aborder j'ai ressenti une certaine fraîcheur dans l'ensemble.
Je n'espère qu'une chose, que la fin du prochain tome soit à la hauteur de mes espérances... Pourtant, la fin de ce premier chapitre ne présage rien de bon...



Ma note : 18/20

~~~



tome 2 : La Garua
Auteur : Zidrou et Monin
Genre : Bande Dessiner 
Edition : Grand Angle
72 pages 
Prix : 14.90

Synopsis :
Gabriel, le grand-père de coeur de Qinaya en France, part à Lima pour rechercher la petite-fille, qui a regagné le Pérou après que ses parents adoptifs ont été arrêtés pour enlèvement. Il se heurte à de nombreuses difficultés.






Mon avis :

Attention, avant de lire mon avis je tiens à vous dire qu'il y aura des spoilers concernant le tome 1. Je me sens obligée de parlez de certains événements pour comprendre cette suite. Je vous enjoint donc à lire le précédent tome avant de vous embarquer dans la lecture de cette chronique.

Nous avions laissé Gabriel Qinaya et sa famille dans une tragique situation. Accusés de rap d'enfant, les parents "adoptifs" ont été jugés, et nous retrouvons Gabriel, plusieurs mois après, au Pérou, à la recherche de cette petite-fille fantôme.
La promesse de la retrouver, le souvenir de ses quelques semaines passées en sa compagnie, gonfle le cœur de ce grand-père débordant d'espoir. Mais qu'espère-t-il au juste ? Pouvoir reprendre cette petite fille au main de sa mère ? La retrouver, le sourire aux lèvres, alors que tant de temps s'est écoulé  depuis leur séparation ? 
Les désillusions ne sont pas loin de le submerger, et ses recherches deviennent totalement désespérés.

Mais il suffit d'une rencontre pour que l'horizon s’éclaircisse. Un soutient, un ami, un changement...

Bien que je ne m'attendais à rien en lisant ce deuxième tome, j’espérai, tout de même, retrouver l'ambiance agréable de son prédécesseur. La magie à opérée à nouveau, et je me suis surprise à dévorer cette nouvelle aventure, attendrit par ce petit vieux si attachant. 
On comprend son cheminement, ses doutes, sa solitude, sa tristesse d'avoir perdu cette petite fille si cher à son  cœur. On comprend également le rejet qu'il entretient pour son fils, bien qu'il ne parle pas de lui. 
Pour moi, ce deuxième tome est une réconciliation avec ce passé tragique. C'est le dévouement d'un grand-père, d'un père, d'un fils et d'une petite fille... J'ai été très touchée par cette histoire dans son ensemble, bouleversée par ce cataclysme qui surgit de nul part et qui détruit cette famille comme un chamboule tout... Comme le tremblement de terre survenu deux ans plus tôt, l'effroyable vérité est ressentie comme une bombe par ces parents qui pensaient pouvoir accéder au bonheur... Le monde s'est effondré devant eux, et rien ne peut réparer leur propre bêtise...

J'ai trouvé cette suite aussi belle que la première, bien qu'elle soit totalement différente. Les dessins sont toujours superbe et la poésie qui s'en dégage allège, un peu, les émotions fortes de l'ensemble.
C'est une bande dessinée qu'il me tarde de conseiller à mon entourage, et qui m'a ravis. 


Ma note : 18/20

2 commentaires:

  1. J'ai adoré le premier tome, lu l'année dernière... j'ai du patienter un an pour avoir la suite et j'avoue que je n'ai pas été aussi séduite par le second tome. Peut-être que j'avais de trop grandes attentes :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis beaucoup d'avis mitigé sur le second tome... je vais réduire mes attentes pour ne pas être trop déçue.

      Supprimer