jeudi 28 septembre 2017

Dragon de Glace


Auteur : George R.R. Martin
Illustrateur : Luis Royo
Genres : Nouvelle ; Fantasy
Edition : Flammarion
124 pages
Prix : 12,90
Synopsis :
« D'un blanc cristallin, ce blanc dur et froid, presque bleu, le dragon de glace était couvert de givre ; quand il se déplaçait, sa peau se craquelait telle la croûte de neige sous les bottes d'un marcheur et des paillettes de glace en tombaient. Il avait des yeux clairs, profonds, glacés. Il avait des glaçons pour dents, trois rangées de lances inégales, blanches dans la caverne bleue de sa bouche. S'il battait des ailes, la bise se levait, la neige voltigeait, tourbillonnait, le monde se recroquevillait, frissonnait. S'il ouvrait sa vaste gueule pour souffler, il n'en jaillissait pas le feu à la puanteur sulfureuse des dragons inférieurs. Le dragon de glace soufflait du froid. »


Mon avis :




Trouvé à la bibliothèque, et parce que j'avais très envie de connaitre cet auteur, le grand Geroge R.R. Martin, créateur du trône de fer, je me suis laissée tenter par ce petit conte qui se lit très rapidement. Une demi heure pour un lecteur lambda. 
Bien que la saga A Games of Thrones me plaise énormément, je ne l'ai jamais lu , à mon plus grand regret, sans doute pas manque de temps. Alors pourquoi ne pas commencer par un petit livre sans prétention, pour découvrir la plume de l'auteur ?


L'histoire en elle-même est assez sympathique. Je ne dirais pas qu'elle m'a ensorcelé, mais j'ai trouvé mon compte dans l'aventure  de cette petite fille, dresseuse malgré elle, d'un dragon de glace.


Adara est une enfant de l'hiver. Né sous un froid rude et glacial, la petite à le cœur et les veines de glace. En marge des autres enfants, Adara aime l'hiver, les châteaux de glace et son dragon apprivoisé. Mais c'est un secret qu'elle préserve pour le sauver de la colère des villagoies. En effet, depuis son arrivé, l'hiver est de plus en plus présent. Les

conséquences de la présence de son dragon, apauvrit l'agriculture et le bien-être des habitants. 

Mais une plus grande menace gronde également, la guerre qui fait rage depuis plusieurs années, et qui s'approche de plus en plus de leur petit monde... 

Bien que l'histoire m'ait plu. Je pense qu'il est plutôt adressé à de jeunes adolescents, qu'à des adultes. Bien que la trame soit la destruction, j'ai trouvé le texte enfantin. Je suppose avec logique, que l'auteur s'est adressé  à un public d'enfant, contrairement à sa saga très adulte. 
Cela ne m'a pas dérangé pour autant. 
Toutefois, si j'ai bien un soucis avec ce conte, c'est sa fin... Elle me semble un peu trop... difficile, et désolante à mon goût.


Toutefois, j'ai été charmée, non totalement émerveillée, par les illustrations de Luis Royo, qui ne sont que délicatesses et précisions. 
Je suis tombée sous le charme de ses dessins, qui agréments ma critique. ils apportent au texte un belle profondeur, et enrichisse également chaque début de chapitre, par quelques traits esquissés joliment.
Le livre, en lui-même est un petit bijou.


Ma note : 16.5/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire